Loading...
LES MAUVAISES HABITUDES ALIMENTAIRES 2019-02-06T19:16:39+00:00

LES MAUVAISES HABITUDES ALIMENTAIRES

N°1 – LA MALBOUFFE

La malbouffe désigne par dérision ou réprobation une nourriture et un régime alimentaire jugé néfaste sur le plan diététique, en raison notamment d’une haute teneur en énergie, due aux graisses et au sucre, et d’une faible valeur nutritive « CALORIES VIDES VOIR ».

La nourriture de fast-food, les snacks (frites, chips, biscuits)et sodas

Mauvaise habitudes alimentaires MALBOUFFE

en sont des archétypes. Une telle alimentation peut favoriser l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains cancers, des dépressions , etc.

Certains appellent aussi malbouffe la consommation de préparations alimentaires qui ont tendance à employer dans leur composition toujours plus d’additifs (stabilisants, épaississants, raffermissant, agent de texture, agent de charge, agent de rétention d’eau, exhausteurs de goûts, arômes, etc.) et toujours moins de produits de base. Une partie de la recette peut ainsi être dénuée de toute valeur nutritive, mais la préparation aura un aspect attractif. La surconsommation de la malbouffe peut entraîner la malnutrition

N°2 – GRIGNOTER ENTRE LES REPAS

Mais que signifie manger n’importe quoi entre les repas ? On entend par cette phrase les sucres mais aussi les friandises. En résumé, tout ce qui est du mauvais grignotage c’est-à-dire des aliments qui vont provoquer dans votre corps des hypoglycémies réactionnelles. Ces hypoglycémies vont déclencher des coups de barre qui vont vous donner envie de manger sucré pour le reste de la journée. Un véritable cercle vicieux en somme qui ne vous fera gagner que du gras ! Il est donc préférable de privilégier deux collations dans la journée. Une le matin à 10h00 et une en fin d’après-midi à 16h00 afin de ne pas avoir faim entre vos repas. De plus, n’hésitez pas à manger des fruits qui vous apporteront les bons nutriments (par exemple, les oléagineux ou encore les fruits secs).

Mauvaise habitudes alimentaires

N°3 – SAUTER LES REPAS

Penser que ne pas manger à certains repas vous permet de perdre du poids et de garder la ligne est faux ! Dès que vous sautez un repas, votre corps commence à stocker comme s’il était en train de subir une période de famine. De plus, en vous frustrant ainsi, vous poussez votre corps à se venger au repas suivant : plus l’on passe de temps sans manger, et plus le repas qui suit est chargé car notre faim augmente.Moralité vous finirez par grossir

N°4- ALCOOL DANGER « AVEC GRANDE MODÉRATION ».

L’alcool reste surement l’apport calorique le plus néfaste pour la santé nous vous conseillons de le consommer avant grande modération .Calorie « VIDE » par excellence.

L’alcool contenu dans différentes boissons comme : « le vin, la bière, whisky, rhume etc. » N’apporteront que des calories que votre organisme de pourra consommer en l’état « le bruler » et seront transformées en GRAISSE.

Même sans être « alcoolique », la consommation d’alcool a une influence sur le développement de nombreuses maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et digestives, maladies du système nerveux et troubles psychiques. L’alcool peut également être à l’origine de difficultés plus banales (fatigue, tension artérielle trop élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire ou de concentration, etc.).

N°5-LES REPAS DÉSÉQUILIBRÉS

Un repas déséquilibré reste un frein à la santé et un terrain favorable à la prise de poids.

Pourquoi ?

Nous partirons du principe que le secret de la santé reste dans une nourriture variée et équilibrée.

Plus elle sera variée plus vous aurez de chance d’apporter tous les « nutriments essentiels » dont votre organisme aura besoin et ils sont nombreux « pour vous tonifier et éliminer« .

Entre 3 et 4 repas par jour si nous comptons un encas « le gouter ».

Chaque repas doit compter des :

  1. Glucides lents : Céréales, légumes ou légumineux.
  2. Glucide rapide et fructose : « 2 à 3 fruits par jours en dehors des repas si possible ».
  3. Protéines animales : Poissons, viande, œuf, produits laitiers etc.  « Si vous êtes végétariens ou végétaliens » plus complique car l’apport en protéine contenu dans le végétale est difficile à quantifier et à compléter.
  4. Lipide, favorisez les lipides végétaux riches en acide gras polyinsaturé type : » Huile de lin, de colza de pépin de raisin, huile d’olive.
REPAS EQUILIBRE

Les habitudes à éviter ne manger « par facilité » qu’un plat de patte sans rien de dans  vous finirez par cumuler des carences en nutriments essentiels, les conséquences seront :

  1. Baisse de la forme générale « fatigue difficultés de concentration, envie de dormir en journée. »
  2. Déficience des défenses immunitaires « vous tomberez souvent malade ».
  3. Vieillissement prématuré des cellules : « peau, cheveux etc… »

VOIR UN REPAS ÉQUILIBRE